Le Pocket Rocket et l’orgasme clitoridien

Par Julie

Le stimulateur qui vous emmène tout droit sur la lune!

L’organe du plaisir sexuel féminin, c’est le clitoris. Il ne sert qu’au plaisir, et c’est le seul organe humain qui est dans cette situation. Le pénis, lui sert à uriner et à éjaculer du sperme. Au bout du clitoris se trouve un gland qui ressemble, en miniature et sans ouverture, au gland du pénis. Il est aussi sensible, sinon plus, puisqu’il possède trois fois plus de capteurs de plaisir que le gland pénien ! Ainsi, la plupart des femmes atteignent l’orgasme par caresses clitoridiennes, qu’il s’agisse de caresses manuelles, buccales, de frottements, de pressions plus ou moins douces ou appuyées. Un point à noter pour insister sur ce plaisir venant du clitoris : lors de la masturbation féminine, seules 5 % des femmes touchent l’intérieur de leur vagin, et encore, chez ces femmes, pour la plupart, il s’agit d’accompagner une stimulation clitoridienne. Alors, le plaisir qui vient du vagin n’est pas si évident, si naturel qu’on l’imagine… (par Catherine Solano, médecin généraliste et sexologue) Le stimulateur le plus efficace actuellement sur le marché est le Pocket Rocket. Tout petit et hyper puissant, il produit de puissantes vibrations régulières très agréables.

Une prisonnière britannique en a marre de ne

Une prisonnière britannique en a marre de ne pas pouvoir baiser et réclame un sextoy.

Le sexe en prison est un sujet tabou et de moquerie. Pour autant cette prisonnière est très sérieuse et, ne comprenant pas pourquoi les autorités ne lui accordent pas une petite faveur, elle se dit même prête à porter l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Face à l’hypocrisie des pratiques carcérales, elle cite toutes les pratiques qui se font aux yeux de tous, comme la baise homosexuelle, les toxicomanes, et les petits commerces illicites.

La prisonnière combat également pour le droit aux visites conjugales sexuelles, bref pour une vie sexuelle réelle au sein d’une prison. Autant dire qu’au Royaume Uni de la cioncitude et du bon genre, ce n’est pas gagné !

Autorisons lui l’utilisation de petits sex toys comme ce joli butterfly à glisser dans sa culotte…